1970-1979

Tous les événements pour 1970-1979
Frobisher Bay en décembre 2005
1970

Des bureaux régionaux du gouvernement fédéral où travaillent des employés bilingues ouvrent leurs portes à Frobisher Bay, dans les Territoires du Nord-Ouest

À l’époque, de nombreux fonctionnaires parlent français, tout comme presque tous les employés du nouveau bureau régional de Bell Canada.
Portrait de Edward Richard Schreyer
1970

Au Manitoba, le français reprend la place qu’il avait occupée jusqu’en 1916, comme langue d’enseignement

Cette situation est rendue possible grâce à l’adoption du projet de loi 113 par le gouvernement néo-démocrate du premier ministre Edward Schreyer.
Portrait de Keith Spicer
1970

Keith Spicer devient le premier commissaire aux langues officielles

Ce premier commissaire contribuera grandement à la mise en œuvre de la Loi sur les langues officielles.
La mascotte du festival
1970

À l’occasion du centenaire du Manitoba, on crée le Festival du Voyageur

Cette célébration vise à souligner l’importance de l’apport des Franco-Manitobains au développement de la province.
Le logo de l'Office International de la Francophonie
1970

Un premier organisme de la francophonie internationale est mis sur pied

Le Canada prend part à la création de l’Agence de coopération culturelle et technique.
1970

Le gouvernement du Canada crée le Programme des langues officielles en enseignement

Dans le cadre de ce programme, le gouvernement fournit une aide financière pour appuyer l’éducation dans la langue de la minorité et l’apprentissage de la langue seconde.
1970

Le Bureau du coordonnateur provincial des services en français en Ontario est créé

Voilà que l’administration des services en français du gouvernement ontarien s’organise.
1970

Le nom « Saskatchewanais » devient « Fransaskois »

Le terme « Fransaskois » est suggéré par le père Jean Patoine d’Edmonton. Il faudra attendre la fin des années 1970 pour que les Franco-Saskatchewanais commencent à s’identifier au terme « Fransaskois ».
Pierre Elliott Trudeau et Robert Bourassa au funérailles de Pierre Laporte
1970

Une série d’événements sociaux et politiques ont lieu au Québec, se terminant par la Crise d’octobre

La Crise d’octobre survient pendant une période difficile pour les francophones au Québec, qui se sentent victimes du pouvoir détenu par les anglophones dans la société.
1971

Le Canada se dote d’une politique officielle sur le multiculturalisme

Le gouvernement du Canada adopte une politique officielle sur le multiculturalisme afin de reconnaître l’apport de la diversité culturelle au tissu social canadien.
Logo actuel (2016) du journal l'Eau Vive
1971

Première édition de l’Eau vive, seul hebdomadaire francophone de la Saskatchewan

Son nom vient de l’expression crie « kis-is-kat-cha-wan », qui signifie « rivière au courant rapide » et d’où provient le nom même de la province.
Logo du Théâtre du Nouvel-Ontario
1971

Premier élan du Théâtre du Nouvel-Ontario, institution phare du renouveau culturel franco-ontarien

Le théâtre, fondé à Sudbury par un groupe d’étudiants de l’Université Laurentienne, voit le jour pendant la « révolution culturelle » franco-ontarienne.
L'hôtel de ville de Saint-boniface en 1970
1972

Fusion de la Municipalité de St. Boniface à la Ville de Winnipeg

St. Boniface cesse d’exister comme ville autonome, devenant un comité communautaire de la capitale manitobaine.
1972

Un rapport conclut que « le français devrait être la seule langue officielle de la province de Québec »

La Commission d'enquête sur la situation de la langue française et des droits linguistiques au Québec (également connue comme étant la commission Gendron) émet ses conclusions.
1973

Que ce soit en français ou en anglais, les fonctionnaires canadiens peuvent choisir

Le Parlement du Canada adopte la Résolution sur les langues officielles dans la fonction publique du Canada.
Affiche de La nuit sur l'étang
1973

En Ontario, le premier concert de La Nuit sur l’étang résonne

Cette célébration de la culture franco-ontarienne retentit depuis, chaque printemps, à Sudbury.
1973

Deux organismes importants voient le jour dans l’Est du Canada

Il s’agit de la Société des Acadiens du Nouveau-Brunswick et de la Fédération des francophones de Terre-Neuve et du Labrador.
1974

Leonard Jones, maire de Moncton, conteste la validité de la Loi sur les langues officielles du Nouveau-Brunswick

Il demande à la Cour suprême du Canada de se prononcer sur le pouvoir du Parlement et du gouvernement du Nouveau-Brunswick d’adopter des lois linguistiques.
Logo du gouvernement du Manitoba
1974

Le Manitoba crée son Bureau de l’éducation française

Cette avancée est rendue possible grâce aux revendications de la Société franco-manitobaine et à des parents francophones.
Hôtel du Parlement du Québec, 1977
1974

Québec adopte sa Loi sur la langue officielle

La Loi sur la langue officielle remplace la Loi pour promouvoir la langue française au Québec et proclame le français comme seule langue officielle de la province.
1974

Réglementation de l’emballage et de l’étiquetage des produits de consommation

C’est l’entrée en vigueur de la Loi sur l’emballage et l’étiquetage des produits de consommation, ainsi que des règlements sur l’étiquetage bilingue des produits.
Logo du Centre culturel franco-manitobain
1974

Ouverture du Centre culturel franco-manitobain

Le Centre joue le rôle de diffuseur important pour toutes les formes d’activités culturelles et artistiques de langue française dans la province du Manitoba.
Photo d'une foule à la Superfrancofête
1974

Le Festival international de la jeunesse francophone (Superfrancofête) bat son plein à Québec

Le spectacle d’ouverture de la Superfrancofête attire plus de 100 000 personnes du monde entier!
Drapeau franco-ontarien
1975

Le drapeau franco-ontarien est hissé pour la première fois à Sudbury

Les francophones de l’Ontario sont les premiers, après les Acadiens, à se doter d’un drapeau les représentant.
Logo de la CASA
1975

La communauté anglophone de la région de Gaspé, au Québec, fonde le Committee for Anglophone Social Action

À une époque plutôt mouvementée au Québec, la communauté anglophone souhaite unir ses forces pour mieux s’adapter aux changements qui surviennent.
Logo de la FCFA
1975

La Fédération des francophones hors Québec voit le jour

En créant cet organisme, les communautés francophones des provinces et territoires se donnent une vision commune.
Logo de la Voix Acadienne
27 juin 1975

La Voix acadienne : un journal francophone paraît à l’Île-du-Prince-Édouard

De projet estival présenté par la Société Saint-Thomas-d’Aquin, La Voix acadienne suscite un intérêt tel qu’il devient officiellement un hebdomadaire en juin 1976!
1976

La Nouvelle-Écosse célèbre la première édition du Festival de l’Escaouette à Chéticamp

Faire connaître aux citoyens et aux visiteurs le patrimoine acadien dans la région de Chéticamp, telle est la vocation de l’événement.
Logo de l'Association des gens de l'air du Québec
1976

La crise des gens de l’air éclate au Québec

Au début des années 1970, l’expansion de l’industrie du transport aérien et l’entrée d’un nombre grandissant de francophones dans ses rangs sèment l’idée que les communications aériennes pourraient se faire en français.
Logo du Festival Franco-Ontarien
23 mai 1976

Le Festival franco-ontarien tient sa première édition dans la capitale nationale

Il s’agit d’un événement majeur pour les francophones et francophiles de l’Ontario.
René Lévesque dans la soirée au terme des élections 
15 novembre 1976

Le Parti québécois remporte les élections avec une importante majorité

Le parti préconise l’indépendance du Québec et la protection de la langue française.
Logo du Canadian Parents for French
1977

Des parents forment l’association Canadian Parents for French

Ce réseau national de parents bénévoles cherche à favoriser l’apprentissage du français langue seconde.
1977

Katimavik est créé

Le programme d’échange pour jeunes Katimavik trouve des possibilités de travail communautaire partout au pays pour des milliers de jeunes Canadiens et favorise l’apprentissage de la langue seconde.
Portrait de Maxwell Yalden
1977

Un deuxième commissaire aux langues officielles est nommé en la personne de Maxwell Yalden

À cette époque de bouleversements constitutionnels, Maxwell Yalden rappelle que les garanties linguistiques exigent des Canadiens une plus grande tolérance que par le passé.
Logo du Canadian Parents for French
1977

Une division de Canadian Parents for French est fondée en Alberta

C’est l’une des trois premières divisions provinciales et territoriales de Canadian Parents for French.
1977

Débuts du versement d’une prime au bilinguisme aux fonctionnaires fédéraux

Le gouvernement fédéral verse une prime au bilinguisme à tous ses employés qui occupent un poste bilingue.
Logo de la Fédération culturelle canadienne-française
1977

À St. Boniface, au Manitoba, le Comité culturel des francophones hors Québec voit le jour

La raison d’être du Comité, aujourd’hui connu comme la Fédération culturelle canadienne-française, est d’assurer la promotion de la production artistique et de l’expression culturelle des communautés francophones et acadienne de tout le pays.
Logo du Canadian Parents for French
1977

Une division de Canadian Parents for French est fondée en Ontario

C’est l’une des trois premières divisions provinciales et territoriales de Canadian Parents for French.
Logo du Canadian Parents for French
1977

Une division de Canadian Parents for French est fondée à l’Île-du-Prince-Édouard

C’est l’une des trois premières divisions provinciales et territoriales de Canadian Parents for French.
Logo du Campus Saint-Jean
1977

Le Collège universitaire Saint-Jean devient une faculté de l’Université de l’Alberta

Après des décennies comme établissement d’enseignement postsecondaire indépendant, le Collège Saint-Jean devient une faculté francophone de l’Université de l’Alberta.
Photo de la couverture de la Charte de la langue française
26 août 1977

L’Assemblée nationale du Québec adopte la Charte de la langue française

Les dispositions de la Charte de la langue française touchent en particulier les activités du gouvernement, le commerce, le monde des affaires, l’éducation et la justice.
Drapeau de la communauté Francosaskoise
1978

En Saskatchewan, le drapeau fransaskois est choisi à la suite d’un concours

Le concours est parrainé par l’Association jeunesse fransaskoise
Logo du Canadian Parents for French
1978

Une division de Canadian Parents for French est fondée en Colombie-Britannique et au Yukon

C’est la quatrième division provinciale et territoriale de Canadian Parents for French.
Logo du Centre communautaire Sainte-Anne
1978

Ouverture officielle du Centre communautaire Sainte-Anne, à Fredericton, au Nouveau-Brunswick

Il s’agit du premier centre scolaire et communautaire au Canada.
Drapeau franco-ténois
1978

Naissance de la Fédération franco-ténoise

Fondée à Yellowknife, la fédération veille à la défense des intérêts de la communauté francophone des Territoires du Nord-Ouest.
1978

Le gouvernement du Canada met sur pied le Programme de contestation judiciaire du Canada

Ce programme a comme objectif d’aider financièrement les particuliers ou les groupes à faire clarifier la portée des droits linguistiques devant les tribunaux.
1978

Le Parlement fédéral modifie le Code criminel

Le Code criminel est modifié pour étendre les droits des accusés.
1979

Dans l'arrêt Blaikie, les dispositions de la Charte de la langue française, faisant du français la seule langue de la législation, sont contestées

La Cour suprême du Canada juge que ces dispositions contreviennent effectivement à l'article 133 de la Loi constitutionnelle de 1867.
1979

Dans l’arrêt Forest, la Cour suprême déclare inconstitutionnelle la Official Language Act du Manitoba

Cette loi faisait de l’anglais la seule langue des registres et procès-verbaux de la législature, des tribunaux et des lois de la province.
Convention d'orientation nationale des Acadiens. Edmunston (Nouveau-Brunswick), 1979
1979

La Société des Acadiens du Nouveau-Brunswick organise la Convention d’orientation nationale

À Edmundston, au Nouveau-Brunswick, 1 200 délégués discutent de la formation d’une province acadienne et d’un partage plus équitable du pouvoir politique.