Pratiques efficaces en matière de formation linguistique : Outil en ligne pour les institutions fédérales

Mon modèle de formation linguistique

  • Glisser-déposer ici

Rôles et responsabilités du sous-ministre et du champion

  • Le sous-ministre développe une politique ou une directive sur la formation linguistique pour son institution, en consultation avec les ressources humaines, le champion, son équipe de gestion et l'équipe en région.
  • Le sous-ministre énonce les objectifs de son institution en matière de formation linguistique, en lien avec sa vision des langues officielles.
  • Le sous-ministre s'assure que la reddition de comptes a lieu, et ce, à tous les niveaux. Il tient ses gestionnaires responsables de contribuer aux objectifs établis en matière de formation linguistique et en tient compte dans l'évaluation de leur rendement.
  • Le sous-ministre démontre son leadership en :
    • utilisant les deux langues officielles lorsqu'il s'adresse à ses employés;
    • énonçant publiquement l'importance que son institution accorde au respect et à l'utilisation des deux langues officielles comme valeur, tant dans les communications et le service au public que dans le respect des droits liés à la langue de travail.
  • Le sous-ministre assure une bonne planification de la relève de son institution en :
    • faisant de la connaissance des deux langues officielles une composante essentielle de cette planification;
    • faisant de la formation linguistique une partie intégrante de la formation professionnelle dès le début de la carrière de l'employé.
  • Le sous-ministre invite personnellement tous ses employés à prendre en considération les activités et les ressources de formation linguistique offertes au sein de son institution et en ligne.
  • Le sous-ministre insiste sur le fait que la dotation impérative doit être la norme.
  • Le sous-ministre s'assure que la formation linguistique est prise en considération lors de la planification des ressources humaines et financières.
  • Le champion des langues officielles démontre son leadership en :
    • utilisant les deux langues officielles lorsqu'il s'adresse aux employés;
    • énonçant publiquement l'importance que son institution accorde au respect et à l'utilisation des deux langues officielles, tant dans les communications et le service au public que dans le respect des droits liés à la langue de travail.
  • Le champion des langues officielles s'assure de diffuser l'information sur la formation linguistique à l'échelle de l'institution.
  • Le champion des langues officielles offre soutien et avis à l'équipe de gestion pour les questions liées aux langues officielles et à la formation linguistique.
  • Le champion des langues officielles fait du réseautage avec les champions des autres institutions fédérales, dans le but de partager les bonnes pratiques.

Le saviez-vous ?

Point d'interrogation
  • Le saviez-vous? En français, quand on tombe sous le joug d'une passion violente et subite pour un inconnu, on dit qu'on a un « coup de foudre ». En anglais, comme la traduction littérale « lightning bolt » n'évoque rien d'autre qu'une décharge électrique, on parle plutôt, dans le jargon amoureux, de « love at first sight » (c'est-à-dire, littéralement, d'« amour au premier coup d'œil »).
  • Le saviez-vous? On peut aussi bien « flirter » en français qu'en anglais (« to flirt »). En fait, le verbe fait partie de ces mots que l'anglais et le français se sont empruntés au fil des siècles. Si le verbe « flirter » vient de l'anglais, l'expression anglaise proviendrait, elle, à l'origine de l'ancien français « fleureter ».
  • Le saviez-vous? À Toronto, on pourrait voir quelqu'un qui « whispers sweet nothings » à l'oreille de son amoureux, alors qu'à Montréal, on verrait plutôt quelqu'un « chanter la pomme » à une personne qui lui est « tombé dans l'œil ».
  • Le saviez-vous? En anglais, certaines personnes portent leur cœur sur la manche quand elles n'hésitent pas à partager leur sentiment avec autrui. En français, on peut avoir le cœur sur la main, signe d'un caractère foncièrement généreux. Si on le porte sur les lèvres, c'est un symbole de sincérité. Mais, attention, si on l'a plutôt sur le bord des lèvres, il s'agit d'un symptôme… de nausée. Rappelez-vous aussi que l'expression anglaise « being heartsick » (« avoir le cœur brisé ») n'a rien à voir avec le français « avoir mal au cœur ».

Rôles et responsabilités de l'institution et de l'unité responsable de la formation linguistique

  • L'institution se dote d'une unité responsable de la formation linguistique ou d'une fonction de coordination qui comprend des employés assignés spécifiquement à la coordination de la formation linguistique.
  • L'unité responsable de la formation linguistique est présente dans les bureaux en région ou leur offre un service sur mesure.
  • Le personnel de l'unité responsable de la formation linguistique assure le contrôle de la qualité des fournisseurs de services de formation linguistique.
  • Le personnel de l'unité responsable de la formation linguistique s'assure que les employés respectent leur engagement à apprendre et de leur assiduité aux formations linguistiques.
  • Le personnel de l'unité responsable de la formation linguistique participe au développement des plans de formation individuels, planifie l'offre de formation et coordonne les activités, et ce, dès le début de la carrière de l'employé.
  • Le personnel de l'unité responsable de la formation linguistique suit le progrès des apprenants et leur donne des conseils pédagogiques.
  • En l'absence d'une unité responsable de la formation linguistique, la fonction de coordination est intégrée au service des ressources humaines ou à la division des langues officielles de l'institution, le cas échéant, s'intégrant ainsi aux activités de formation professionnelle ou se rattachant à l'ensemble de la démarche en langues officielles.

Le saviez-vous ?

Point d'interrogation
  • Le saviez-vous? Le chiac est principalement parlé par les francophones de la région de Moncton, Shediac, Dieppe et Memramcook et il se caractérise par une syntaxe française émaillée d'expressions et de vocabulaire anglais. Cela donne des phrases où s'entremêlent français et anglais, comme « J'ai wiré ma satellite dish avec mes own mains. » ou « J'ai crossé la street. »
  • Le saviez-vous? Partout au Canada, il y a des gens qui parlent le français et l'anglais. Un million d'anglophones habitent au Québec et autant de francophones habitent les neuf autres provinces et trois territoires.
  • Le saviez-vous? Selon le Recensement de 2011, 17 p. 100 de tous les Canadiens parlent les deux langues officielles.
  • Le saviez-vous? 1,7 million de pages sont traduites chaque année par le Bureau de la traduction.
  • Le saviez-vous? La ville de Bouctouche au Nouveau-Brunswick est le lieu de naissance de la romancière et dramaturge Antonine Maillet. Le nom d'origine de la ville, Chebooktoosk, signifie en micmac « grand petit havre ».

Rôles et responsabilités des ressources humaines et du gestionnaire

  • Le service des ressources humaines s'assure que tous les employés reçoivent des annonces et des rappels des activités ainsi que des ressources de formation linguistique offertes au sein de l'institution.
  • Le service des ressources humaines prépare l'information portant sur la formation linguistique, laquelle sera affichée dans l'intranet de l'institution.
  • Le gestionnaire ou le superviseur démontre son leadership en :
    • utilisant les deux langues officielles dans son milieu de travail;
    • énonçant publiquement l'importance qu'il accorde au respect et à l'utilisation des deux langues officielles, tant dans les communications et le service au public que dans le respect des droits liés à la langue de travail.
  • Le gestionnaire ou le superviseur diffuse aux employés l'information concernant la formation linguistique.
  • Le gestionnaire ou le superviseur s'informe des besoins de ses employés en matière de formation linguistique.
  • Le gestionnaire ou le superviseur participe à l'élaboration des plans d'apprentissage de ses employés et s'assure d'y inclure les objectifs en matière de formation linguistique.
  • Le gestionnaire ou le superviseur s'implique dans le développement d'une politique ou d'une directive sur la formation linguistique, et fait part des besoins de son équipe à cet égard.
  • Le service des ressources humaines s'assure de donner aux nouveaux employés de l'information sur la politique et l'offre de la formation linguistique, ainsi que sur les plans d'apprentissage. Cette information peut être présentée dans la trousse de bienvenue ou la lettre d'offre.
  • Le gestionnaire ou le superviseur crée un milieu de travail propice à l'utilisation des deux langues officielles et particulièrement favorable à l'apprentissage des deux langues ainsi qu'au maintien des acquis linguistiques.
  • Le gestionnaire ou le superviseur s'assure d'offrir des occasions de maintien des acquis pour l'ensemble de ses employés.
  • Le gestionnaire ou le superviseur fait valoir la vision de la haute gestion en ce qui concerne la formation linguistique et les langues officielles.
  • Le gestionnaire ou le superviseur s'assure de suivre les critères d'allocation de la formation linguistique établis par la Politique sur les langues officielles.

Le saviez-vous ?

Point d'interrogation
  • Le saviez-vous? 40 p. 100 des postes dans la fonction publique requièrent la connaissance des deux langues officielles.
  • Le saviez-vous? Dans la société canadienne, 2,4 millions de jeunes Canadiens apprennent l'anglais ou le français comme langue seconde à l'école.
  • Le saviez-vous? 300 000 élèves canadiens sont inscrits en immersion française chaque année.
  • Le saviez-vous? 50 000 emplois directs et indirects au Canada sont liés à l'industrie de la langue.

Rôles et responsabilités de l'employé

  • L'employé démontre de l'initiative dans la poursuite de sa formation linguistique pour perfectionner ses compétences en langue seconde.
  • L'employé qui le désire inscrit la formation linguistique dans son plan de formation professionnelle.
  • L'employé ayant une connaissance des deux langues officielles a à cœur le maintien de ses acquis linguistiques.
  • L'employé fait état de son plan d'apprentissage linguistique lors de son évaluation de rendement annuelle.
  • L'employé participe à la vision des langues officielles et de la formation linguistique de l'institution.
  • L'employé qui suit une formation pour répondre aux exigences linguistiques de son poste ou pour le développement de sa carrière s'y engage formellement. Par exemple :
    • Une entente entre l'employeur et l'employé précise les attentes réciproques pendant et après la formation;
    • Ces attentes portent sur les activités de formation, les efforts d'apprentissage et les efforts de maintien des acquis en langue seconde.

Le saviez-vous ?

Point d'interrogation
  • Le saviez-vous? 66 p. 100 de la population mondiale est bilingue ou multilingue.
  • Le saviez-vous? 341 millions de personnes dans le monde ont l'anglais comme langue maternelle. 220 millions de personnes ont le français comme langue maternelle.
  • Le saviez-vous? Selon Loraine K. Obler, professeure de linguistique à la City University of New York, le bilinguisme aide les enfants à comprendre les structures de la langue et retarde l'apparition des signes de démence chez les adultes. Elle ajoute que les recherches montrent aussi que le bilinguisme améliore la capacité d'une personne à se concentrer et à mener plusieurs activités en même temps. L'usage de diverses langues habitue le cerveau à faire passer son attention d'une tâche à une autre.
  • Le saviez-vous? Selon Loraine K. Obler, professeure de linguistique à la City University of New York, les enfants bilingues sont mieux préparés à acquérir les rudiments d'autres langues, puisqu'ils comprennent très tôt que le même objet peut porter plusieurs noms.
  • Le saviez-vous? Ellen Bialystok, professeure à l'Université York de Toronto, a réalisé une recherche qui donne à penser que le bilinguisme aurait la propriété de retarder l'apparition de la maladie d'Alzheimer. En étudiant les dossiers médicaux de 400 patients canadiens atteints de la maladie, elle a découvert que les symptômes apparaissaient cinq ou six ans plus tard chez les personnes bilingues que chez les unilingues.
  • Le saviez-vous? Louis St-Laurent, le douzième premier ministre du Canada, dont la mère était d'origine irlandaise et le père québécois, a déjà dit « Je ne savais pas au début qu'il y avait deux langues au Canada. Je pensais qu'il y avait simplement une manière de parler à mon père et une autre de parler à ma mère. » [traduction]

Politique ou directive en matière de formation linguistique

  • La politique ou directive en matière de formation linguistique décrit clairement les objectifs à atteindre.
  • La politique ou directive en matière de formation linguistique décrit clairement les rôles et responsabilités de chaque intervenant au sein de l'institution.
  • La politique ou directive en matière de formation linguistique décrit clairement les modalités d'apprentissage, p. ex. la formation en ligne, en salle de classe, en milieu de travail ou au moyen de cours privés.
  • La politique ou directive en matière de formation linguistique décrit clairement les détails sur la sélection des fournisseurs de services, p. ex. les critères de sélection ou la procédure à suivre.
  • La politique ou directive en matière de formation linguistique décrit clairement la reddition de comptes au moyen de l'évaluation du rendement.
  • La politique ou directive en matière de formation linguistique décrit clairement le processus d'allocation de la formation linguistique.
  • La politique ou directive en matière de formation linguistique décrit clairement les données recueillies sur la formation linguistique, p. ex. le nombre d'employés en formation ou les coûts connexes.

Le saviez-vous ?

Point d'interrogation
  • Le saviez-vous? Stuart Keate, journaliste canadien, a déjà dit « Dans un menu mondial, le Canada serait la vichyssoise des nations : froide, à demi française et difficile à remuer. » [traduction]
  • Le saviez-vous? Michel Ouellette, dramaturge franco-ontarien, a déjà dit « Quand t'as deux langues, t'as toujours la possibilité de te cacher dans l'autre. »
  • Le saviez-vous? Peu avant l'adoption de la Loi sur les langues officielles, Pierre Elliot Trudeau, alors premier ministre du Canada, a dit « Bien sûr, un état bilingue est plus coûteux qu'un état unilingue, mais c'est un état plus riche. » [traduction]
  • Le saviez-vous? Plume Latraverse, chanteur et écrivain, a déjà dit « L'accent, c'est pas dans la gorge des uns, c'est dans l'oreille des autres! »
  • Le saviez-vous? Nelson Mandela, ancien président de l'Afrique du Sud et figure emblématique de la lutte contre l'apartheid, a déjà dit « Si vous parlez à un homme dans une langue qu'il comprend, vous parlez à sa tête. Si vous lui parlez dans sa langue, vous parlez à son cœur. » [traduction]
  • Le saviez-vous? Né aux États-Unis, le grand écrivain Jack Kerouac passe les six premières années de sa vie sans parler anglais, puisqu'il vient d'une famille canadienne-française. Il a déjà dit « La raison pour laquelle je manipule les mots anglais si facilement, c'est que ce n'est pas ma propre langue. Je la façonne autour d'images françaises. » [traduction]

La diffusion de l'information concernant la formation linguistique

  • Dans l'intranet de l'institution, un espace est consacré à la formation linguistique dans la section contenant les activités de formation professionnelle et la Politique sur les langues officielles.
  • Une variété de moyens est utilisée pour diffuser l'information sur la formation linguistique au sein de l'institution, p. ex. babillards électroniques, courriels ou affiches.
  • À l'interne, l'information concernant la formation linguistique est transmise par des employés de niveaux variés, p. ex. des superviseurs, des employés des ressources humaines, des directeurs, du champion ou du sous-ministre.
  • À l'externe, l'information concernant la formation linguistique est diffusée à l'aide de divers réseaux, y compris les réseaux des gestionnaires en région (Communauté nationale des gestionnaires) et les conseils fédéraux.

Le saviez-vous ?

Point d'interrogation
  • Le saviez-vous? Environ un million de francophones habitent l'une des 12 provinces ou territoires majoritairement anglophones du pays. On compte environ un demi-million de francophones en Ontario. Ainsi, après un savant calcul, vous aurez déduit que 50 p. 100 des Franco-Canadiens de l'extérieur du Québec vivent dans la province « où il y a tant à découvrir ».
  • Le saviez-vous? 88 p. 100 des Franco-Ontariens sont capables de tenir une conversation dans les deux langues officielles.
  • Le saviez-vous? Le premier foyer de peuplement des Français en Ontario se trouve dans la région de Windsor. C'est là qu'en 1741 s'est établie une mission qui deviendra par la suite la première colonie française permanente sur le territoire de l'Ontario actuelle. Quant aux territoires d'Ottawa et de Sudbury, ils ont été respectivement colonisés au début et vers la fin du XIXe siècle.
  • Le saviez-vous? En nombre absolu, c'est Ottawa qui compte le plus de francophones en Ontario (140 000 personnes).Toutefois, si l'on considère plutôt les pourcentages, le Grand Sudbury remporte la palme de la plus grande proportion de francophone (28 p. 100) dans l'une des principales villes de l'Ontario. Hearst est pour sa part la ville ontarienne qui détient le record du plus grand pourcentage de francophones (89 p. 100), de toutes les villes ontariennes.
  • Le saviez-vous? Jodie Foster, actrice américaine, parle français couramment. Il faut dire que, lorsqu'elle était enfant, elle a fréquenté le Lycée français de Los Angeles. La vedette du Silence des agneaux a tourné quelques films en France, dont Un long dimanche de fiançailles, mais elle prête aussi sa voix à la plupart des versions françaises de ses films américains. Anecdote méconnue : à l'adolescence, elle a chanté en duo avec Claude François à une émission de télévision.
  • Le saviez-vous? Polyglotte (il parlerait sept langues), l'acteur américain d'origine danoise, Viggo Mortensen, s'est découvert, à l'école secondaire, une passion pour le hockey, en particulier pour les Canadiens de Montréal. La vedette du Seigneur des anneaux est demeuré un fanatique de l'équipe québécoise. Si bien qu'en 2009, il a participé à la cérémonie protocolaire précédant le match du centenaire du Tricolore au Centre Bell. On l'a vu présenter son idole dans un bon français : Guy Lafleur.
  • Le saviez-vous? Meryl Streep s'est doublée elle-même dans Le Choix de Sophie, où elle parle un français… teinté d'un fort accent polonais! Un exploit pour une anglophone! Lauréate d'un César d'honneur en 2003, elle a prononcé, lors de la cérémonie à Paris, un charmant discours de remerciements dans un « français hésitant d'écolière ».

Allocation des formations linguistiques

  • Pour les autres employés, la demande de formation linguistique est examinée en tenant compte des considérations suivantes :
    • Les ressources budgétaires requises sont disponibles;
    • L'employé fait preuve de motivation ou d'initiative et d'un engagement tangibles;
    • Les modalités d'apprentissage dont l'employé a besoin sont disponibles;
    • La formation linguistique peut contribuer à la planification de la relève.
  • La priorité est accordée aux employés qui doivent se conformer aux exigences linguistiques de leur poste.
  • Le gestionnaire ou le superviseur accorde le temps nécessaire à l'employé pour qu'il puisse suivre la formation linguistique pendant ses heures de travail.

Le saviez-vous ?

Point d'interrogation
  • Le saviez-vous? Selon les médias américains, Angelina Jolie se serait mise à l'étude de la langue de Molière, un apprentissage que font aussi ses enfants (dont des jumeaux nés à Nice). Après tout, sa propre mère, Marcheline Bertrand, avait des origines canadiennes-françaises du côté paternel.
  • Le saviez-vous? Entre le tournage de deux Alien, Sigourney Weaver a joué en 1985 dans un film français aux côtés de Gérard Depardieu. Même si elle incarne une Américaine dans Une femme ou deux, certaines de ses répliques en français mettent en valeur sa maîtrise de la langue.
  • Le saviez-vous? Selon les données du recensement, la communauté francophone de Terre-Neuve-et-Labrador a augmenté de 780 membres entre 2006 et 2011. La communauté est passée de 2 230 personnes ayant le français comme langue maternelle à 3 020 personnes, ce qui est particulièrement encourageant, puisque la communauté avait perdu 335 membres de 2001 à 2006.
  • Le saviez-vous? Surnommée le « Pays du bon dieu », la péninsule de Port-au-Port est le berceau de la francophonie de Terre-Neuve-et-Labrador.
  • Le saviez-vous? Après un choc au cerveau, il arrive à certaines personnes de développer le syndrome de l'accent étranger. C'est ainsi que, du jour au lendemain, une Britannique a eu la mauvaise surprise de se réveiller tour à tour avec un accent jamaïcain, québécois, italien, puis slovaque.
  • Le saviez-vous? Selon une étude récente, le cerveau humain peut apprendre un mot nouveau dans une langue étrangère en moins de 15 minutes, dès lors qu'il l'entend prononcer 160 fois dans cet intervalle.
  • Le saviez-vous? 66 p. 100 des enfants canadiens qui fréquentent une école française sont issus de foyers bilingues.

Modalités d'apprentissage

  • Le choix de la modalité d'apprentissage est fait en tenant compte des besoins de l'institution, mais également des besoins de l'apprenant afin de favoriser l'efficacité et l'efficience de l'apprentissage.
  • Des ententes interministérielles peuvent être profitables pour les institutions fédérales qui souhaitent mettre sur pied des salles de classe mais qui ne peuvent pas y arriver seules à cause de leur petite taille.
  • Dans la mesure du possible, une variété de modalités d'apprentissage est mise à la disposition des employés, notamment :
    • l'apprentissage en ligne (les outils de l'École de la fonction publique du Canada);
    • des cours moins formels de type drop-in;
    • l'apprentissage en salle de classe;
    • l'apprentissage en milieu du travail;
    • la formation à temps plein;
    • la formation à temps partiel.
  • Diverses technologies, telle que la vidéoconférence, sont utilisées afin d'optimiser l'accès à la formation linguistique.

Le saviez-vous ?

Point d'interrogation
  • Le saviez-vous? Le français est la neuvième langue la plus parlée sur la planète.
  • Le saviez-vous? Le français est langue officielle de 29 États et 3 gouvernements.
  • Le saviez-vous? Au minimum, il y a 220 millions de francophones dans le monde.
  • Le saviez-vous? L'Afrique est le continent où se trouve le plus grand nombre de francophones : 96,2 millions de personnes dans les pays membres de l'Organisation internationale de la Francophonie.
  • Le saviez-vous? Plus de 116 millions de personnes apprennent le français dans le monde. De plus, le français est l'une des seules langues à être enseignée dans tous les pays du monde.
  • Le saviez-vous? Depuis 1755, année où les autorités britanniques ont procédé à la déportation des Acadiens, les descendants de ce peuple se trouvent disséminés de par le monde. Plusieurs mirent le cap sur la Louisiane, où ils créèrent la culture cajun. Ainsi, jusqu'au début du XIXe siècle, le gouvernement louisianais fonctionnait majoritairement en français. Quand, en 1812, la Louisiane se joignit à la Confédération américaine, c'était le seul État dont le groupe majoritaire n'était pas anglophone.

Plans d'apprentissage linguistique

  • Le service des ressources humaines s'assure de fournir aux nouveaux employés des renseignements au sujet des plans d'apprentissage linguistique.
  • L'employé, de concert avec son gestionnaire ou superviseur, participe à l'élaboration de son plan d'apprentissage linguistique.
  • La division des langues officielles, l'unité responsable de la formation linguistique ou le service des ressources humaines planifie la formation linguistique des employés en recourant aux services de l'École de la fonction publique Canada afin d'établir un plan d'apprentissage linguistique pour chaque apprenant. Le plan :
    • s'appuie sur une évaluation des connaissances préalables de l'employé et ses habiletés à apprendre sa seconde langue;
    • recommande la leçon de départ, le rythme d'apprentissage et la durée estimative de la formation;
    • décrit les objectifs d'apprentissage et le processus pour évaluer l'atteinte des objectifs.

Le saviez-vous ?

Point d'interrogation
  • Le saviez-vous? La compagnie Kellogg est l'une des premières sociétés à avoir saisi l'avantage de s'adresser à chaque Canadien dans la langue officielle de son choix. En 1907, soit seulement un an après sa fondation et quelque 60 ans avant l'adoption de la Loi sur les langues officielles, cette entreprise américaine a commencé — tout à fait volontairement, contrairement à ce que l'on pourrait croire — à présenter l'information en français et en anglais sur les boîtes de céréales destinées au marché canadien.
  • Le saviez-vous? La ville de St. John's est le centre du commerce et du gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador. Une théorie sur l'origine du nom de cette ville veut que Jean Cabot l'ait découverte le soir de la Saint-Jean-Baptiste.
  • Le saviez-vous? Port-au-Port est la péninsule où sont venus s'installer les premiers pêcheurs français. Cette péninsule est reconnue comme étant le berceau de la francophonie de Terre-Neuve-et-Labrador.
  • Le saviez-vous? Louisbourg en Nouvelle-Écosse est le lieu où les Français sont débarqués après avoir cédé l'Acadie et Terre-Neuve aux Britanniques. On y trouve aujourd'hui la plus grande reconstruction de ville fortifiée française du XVIIIe siècle en Amérique du Nord.
  • Le saviez-vous? La ville d'Annapolis Royal en Nouvelle-Écosse est située près de l'ancien site de Port-Royal, établissement fondé au début du XVIIe siècle par les Français. Elle a été la capitale de la Nouvelle-Écosse jusqu'à la fondation d'Halifax en 1749.
  • Le saviez-vous? Pointe-de-l'Église est une ville située dans la région ayant la plus grande concentration d'Acadiens en Nouvelle-Écosse. On y trouve le campus principal du seul établissement postsecondaire francophone de la province, l'Université Sainte-Anne.

Choix des fournisseurs de services de formation linguistique

  • Une institution qui s'est dotée d'un centre de formation linguistique accepte des employés provenant d'autres institutions fédérales, selon le principe de recouvrement des coûts, afin d'optimiser son investissement.
  • Une institution recourt aux offres à commandes de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada pour la région concernée afin d'identifier un fournisseur qualifié.
  • L'institution fait appel à divers fournisseurs de services, selon ses besoins.
  • Une institution emploie un ou des professeurs qualifiés qui sont en permanence sur le lieu de travail afin de répondre à des besoins divers.
  • Une institution de plus petite taille ou ayant un bureau en région conclut une entente de principe avec d'autres institutions afin de partager leurs ressources communes et créer une masse critique d'apprenants. Elle peut s'appuyer sur son conseil fédéral régional afin de faciliter cette mise en commun.
  • L'institution élabore un processus pour évaluer les fournisseurs de services indépendants.

Le saviez-vous ?

Point d'interrogation
  • Le saviez-vous? La région Évangéline à l'Île-du-Prince-Édouard est composée en majorité de personnes d'ascendance acadienne et d'où est originaire la chanteuse Angèle Arsenault.
  • Le saviez-vous? Moncton au Nouveau-Brunswick est la ville natale de la chanteuse et actrice Marie-Jo Thério, qui a d'ailleurs écrit une chanson en son honneur.
  • Le saviez-vous? La ville de Fredericton au Nouveau-Brunswick est la capitale de la seule province officiellement bilingue du Canada.
  • Le saviez-vous? Les Îles de la Madeleine sont un archipel isolé au milieu du golfe du Saint-Laurent, où habitent environ 13 000 personnes, dont la majorité est d'origine acadienne. Environ 6 p. 100 de la population sont anglophones, la plupart d'origine écossaise.
  • Le saviez-vous? Québec est la ville où paraît le journal de langue anglaise qui revendique le titre de plus vieux quotidien en Amérique du Nord. Il s'agit du Chronicle Telegraph.
  • Le saviez-vous? Les auteurs-compositeurs-interprètes Sam Roberts, Arcade Fire, Leonard Cohen et Patrick Watson ont commencé leur carrière à Montréal, Québec.
  • Le saviez-vous? L'Université d'Ottawa est une université bilingue fréquentée par quelque 40 000 étudiants.

Activités de maintien des acquis linguistiques

  • L'institution met en place des ressources et des activités qui permettent aux employés de maintenir les compétences acquises, telles que :
    • mentorat : des employés peuvent avoir des collègues qui leur servent de mentor dans leur langue seconde;
    • jumelage : des employés anglophones et francophones qui apprennent leur langue seconde ont des activités d'échange;
    • groupes de pratique;
    • ateliers de grammaire;
    • formation intensive à court terme;
    • conférences ou discussions midi et French Lunch;
    • journées Parlons français / Let's Speak English;
    • clubs d'orateurs;
    • ciné-lunch;
    • écoute d'émissions de radio ou de télévision;
    • lecture de journaux ou de magazines;
    • épinglette Aidez-moi à améliorer mon français (ou anglais) ou Je veux améliorer mon français (ou anglais).
  • L'institution offre des activités ponctuelles de renforcement des compétences en langue seconde, telles que :
    • des groupes de pratique dans la langue seconde;
    • des ateliers de grammaire;
    • de courtes formations intensives.
  • La haute gestion, les superviseurs, la division des langues officielles ou le service de formation linguistique et le service des ressources humaines font connaître et rappellent aux employés les ressources disponibles au sein de l'institution et en ligne, pour le maintien de leurs acquis linguistiques.
  • L'institution prend des mesures visant à favoriser l'utilisation des deux langues officielles dans ses bureaux, telles que :
    • des réunions de travail sont menées dans les deux langues;
    • des activités visant les employés se tiennent dans les deux langues;
    • des insignes identifient les employés sachant parler dans les deux langues;
    • les employés portent des épinglettes Aidez-moi à améliorer mon français (ou anglais) ou Je veux améliorer mon français (ou anglais).
  • L'employé participe à des activités sociales ou à des activités ou cours d'intérêt personnel qui se déroulent dans sa langue seconde en dehors des heures de bureau.

Le saviez-vous ?

Point d'interrogation
  • Le saviez-vous? Dans la ville de Sudbury en Ontario se trouvent le Collège Boréal, l'Université Laurentienne et une gigantesque reproduction d'une pièce de monnaie de cinq sous.
  • Le saviez-vous? Hearst, Ontario est proclamée capital de l'orignal du Canada. Cette ville d'environ 6 000 habitants, dont 89 p. 100 sont francophones, organise chaque année un festival de l'humour.
  • Le saviez-vous? Saint-Boniface/Winnipeg est la ville où se produit la plus ancienne troupe de théâtre de langue française encore active au Canada, le Cercle Molière. Il s'agit également de la ville natale de Gabrielle Roy et la ville où a lieu le Festival du Voyageur, chaque année depuis 1970.
  • Le saviez-vous? Notre-Dame-de-Lourdes, au Manitoba, est un village d'environ 600 habitants d'origine française, suisse et canadienne, dont 98 p. 100 parlent français. Ce village se situe au sud-ouest de Winnipeg.
  • Le saviez-vous? Prince Albert est la troisième ville en importance de grandeur en Saskatchewan, fondée par le révérend James Nisbet et où habitent aujourd'hui environ 2 000 francophones.
  • Le saviez-vous? La ville de Gravelbourg en Saskatchewan a longtemps été l'emplacement du seul collège privé francophone de l'Ouest canadien. Elle est nommée en l'honneur de son fondateur, l'abbé Gravel. Sa population provient des autres provinces canadiennes, des États-Unis, aussi bien que de l'Europe.

La collecte de données

  • L'institution garde un registre de ses activités de formation linguistique.
  • Le registre comprend des données sur :
    • le nombre d'employés en formation linguistique;
    • la durée de la formations linguistique;
    • le nombre d'heures de formation linguistique suivies par chaque employé;
    • la progression de niveaux des employés et la date d'expiration des résultats;
    • les types de formations offertes (obligatoire, développement professionnel, maintien des acquis);
    • les modalités utilisées (cours individuels ou en groupe, chez le fournisseur, sur le lieu de travail ou à distance, à temps plein ou partiel);
    • les fournisseurs de services;
    • les méthodes d'approvisionnement (offre à commandes de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada, offre à commandes de l'institution, appels d'offres, fournisseur unique, formateur interne);
    • les coûts de la prestation de services;
    • les coûts de remplacement des employés en formation.

Le saviez-vous ?

Point d'interrogation
  • Le saviez-vous? Fondée par des francophones, la ville de Legal, en Alberta, tire aujourd'hui sa renommée des murales qui illustrent son patrimoine francophone.
  • Le saviez-vous? Edmonton, en Alberta est la ville où se trouvent le Campus Saint-Jean, la Cité francophone et le quartier francophone Bonnie Doon.
  • Le saviez-vous? Maillardville, en Colombie-Britannique, est une communauté fondée en 1909 par des francophones provenant de Sherbrooke au Québec et de Rockland en Ontario. On y célèbre chaque année le Festival du Bois.
  • Le saviez-vous? Vancouver, en Colombie-Britannique, est la ville où a lieu chaque année le Festival d'été francophone, l'un des plus importants rendez-vous culturels de la francophonie canadienne à l'ouest de l'Ontario. Elle a accueilli les francophones et les francophiles du monde entier, lors des Jeux olympiques et paralympiques d'hiver de 2010.
  • Le saviez-vous? Environ 700 francophones habitent à Yellowknife aux Territoires du Nord-Ouest. Cette ville s'est développée à la suite de la découverte d'or dans les années 1930. Aujourd'hui, la ville prospère grâce à des ressources naturelles comme les minerais, le pétrole et les diamants.
  • Le saviez-vous? Les francophones ont laissé en héritage à la ville de Victoria, en Colombie-Britannique, des monuments emblématiques importants, soit l'Hôpital Saint-Joseph, l'Académie Sainte-Anne, l'Hôtel Driard et le Fort Victoria.